15.06.2017

Hlm sur cour(t) : le jury a délibéré !

Réuni avant-hier au cinéma le Brady (Paris, 10e), le jury de Hlm sur cour(t) a découvert les 3 films en lice pour l’édition 2017. Trois belles surprises issues du concours de courts-métrages de la Semaine nationale des Hlm. Retour sur les premières impressions.

C’est l’aboutissement d’une aventure débutée au mois d’octobre dernier. Hlm sur cour(t) lançait officiellement un appel à projet de scénarios pour son édition 2017. Réalisateurs expérimentés comme novices étaient invités à proposer leur vision du logement social et du vivre-ensemble. Deux mois plus tard, le jury se réunissait pour sélectionner 3 projets parmi les 60 dossiers reçus. « Avec Hlm sur cour(t), nous accompagnons des réalisateurs, dont certains n’ont encore jamais fait de film, dès le stade du synopsisC’est tout l’intérêt du concours », a rappelé Joachim Soëtard, directeur de la communication de l’Union sociale pour l’habitat, organisatrice du concours et de la Semaine nationale des Hlm. 

Composé de 17 membres, le jury est à la croisée du monde du logement social et du cinéma : représentants du Mouvement Hlm,  personnalités académiques, professionnels de l’audiovisuel et du cinéma (Découvrir les membres du jury de Hlm sur cour(t) 2017). Tour à tour, ils ont découverts hier « Vis-à-vis » de Frédéric Zamochnikoff, « Gardiennes » d’Adeline Picault et « Contemplation » de Catherine Gazères (Découvrir en détails les lauréats de d’édition 2017). 

« Impressionnée par le rendu final » 

La délibération a ensuite pris place, animée par la présidente du jury : la documentariste et réalisatrice Dominique Cabrera. Pendant plus de deux heures, les membres du jury ont confronté leurs points de vue sur chaque film et, plus globalement, sur les critères les plus pertinents à adopter pour décerner le Grand Prix. Traduisant l’opinion d’une grande partie du jury, l’actrice Pauline Lefèvre s’est dite « impressionnée par le rendu final. C’est une belle surprise de voir les films sur écran après les avoir imaginés six mois auparavant en lisant les scénarios».  Soit le temps d’affiner les scripts, d’effectuer les repérages au sein des résidences Hlm, d’assurer le tournage et la post-production des films. 

« Un avenir prometteur au sein des festivals »

« Chacun des trois courts-métrages a eu le mérite de vouloir raconter autre chose que ce que l’on a l’habitude de voir sur les Hlm », a pour sa part déclaré la réalisatrice Fanny Liatard, lauréate du Grand prix 2015 avec Jérémy Trouilh pour « Gagarine ». Président de la Fédération des jeunes producteurs indépendants (FJPI), Benjamin Bonnet a souligné le professionnalisme et la bonne qualité de chacun des projets, prêts à être diffusés devant le grand public. Un point de vue partagé par Richard Sidi, délégué général de la Maison du film. En charge de l’accompagnement artistique des 3 projets, il leur prédit à tous trois « un avenir prometteur au sein des festivals de courts-métrages ».

Le Grand Prix de Hlm sur cour(t) 2017 sera remis le 27 juin au soir au cinéma l’Étoile Saint-Germain-des-Près (Paris, 6ème).

Rendez-vous sur le compte Twitter de la Semaine nationale des Hlm pour suivre les résultats en direct : @semainehlm

En savoir plus sur le concours « Hlm sur cour(t) » : http://www.semainehlm.fr/les-editions/hlm-sur-court