12.06.2018

Une appli de réalité augmentée

Néotoa a développé en 2016 une application de réalité augmentée afin de proposer des visites virtuelles sur son programme immobilier "Le Cours des Arts" à Rennes. Margot Morel, chargée de communication digitale chez Néotoa nous éclaire sur ce dispositif innovant pour un organisme Hlm.
Néotoa

Quels étaient les objectifs et enjeux d’une application de réalité augmentée pour un bailleur social ?

Margot Morel, chargée de communication digitale chez Néotoa : L’application permet de visiter le programme du Cours des Arts, de manière immersive et interactive, grâce à la 3D et à la réalité augmentée. Le Cours des Arts, plus qu’un programme neuf, est un véritable projet de vie qui propose, grâce à ses espaces partagés (jardin, pièce à la demande, ateliers d’artiste…), de créer du lien entre ses futurs habitants. Nous souhaitions que chacun puisse se projeter dans son futur bien tout en vivant une expérience digitale innovante. L’application a aussi bien été utilisée lors d’événements (lancement commercial, animations, salons…), que pendant des rendez-vous commerciaux, et elle a pleinement répondu à nos attentes. Plus qu’un outil de commercialisation, elle permet de rassurer un acquéreur dans son acte d’achat d’immobilier.  

Combien de temps a pris la mise en place de l’application ? Quel a été votre budget ?

Il faut compter entre 6 à 12 semaines pour déployer ce type d’outils digitaux. Cela dépend bien sûr de la taille du programme et de ses spécificités techniques. Nous avions de véritables enjeux commerciaux sur ce programme de 112 logements, de ce fait nous y avons donc alloué 20 % de notre budget de commercialisation.

Avez-vous mis en place des partenariats?

Nous avons travaillé avec une agence experte dans le domaine, qui nous a accompagné tout au long du projet.

Avez-vous aujourd’hui des retours, des résultats ?

Nous n’avons pas rencontré de difficulté particulière. L’application a été un véritable succès tant pour démontrer notre valeur d’innovation auprès du grand public, que pour augmenter le taux de commercialisation de notre programme.