08.06.2018

Yhnova, la construction d’une maison en 3D, par un robot

La maison Yhnova, construite par Nantes Métropole Habitat, a été inaugurée fin mars 2018 et accueillera ses futurs locataires à partir du mois de juin. Sa particularité ? Il s’agit de la première maison d’habitat social au monde réalisée par un robot-imprimante 3D. Ce procédé techniquement innovant doit permettre de réduire les coûts de construction et les délais de chantier. Luc Stephan, directeur Innovation à Nantes Métropole Habitat nous en dit un peu plus.
Valéry Joncheray

Quel était l’objectif d’un projet tel que la maison Yhnova ?

Luc Stephan, directeur Innovation à Nantes Métropole Habitat : L’objectif du projet était de vérifier l’intérêt d’un procédé d’impression 3D pour la réalisation du gros œuvre d’un bâtiment et de la faire dans le cadre d’une commande d’un logement social qui soit habitable. En effet de nombreuses expériences de construction 3D existent dans le monde mais rares sont celles qui produisent des bâtiments habitables. Cet objectif est aujourd’hui atteint avec un logement T5 de 95m² qui sera attribué à des locataires.  

Combien de temps a pris sa mise en place ?

Il a fallu 10 mois pour la phase de conception, qui comprend l’obtention de toutes les autorisations d’urbanisme, pour valider la faisabilité scientifique ainsi que celle de l’accord de consortium entre les 10 partenaires. La partie impression 3D par le robot a duré 54 h pour le gros œuvre. Le second œuvre a duré 3 mois.

Qui étaient les partenaires du projet ?

Plusieurs structures se sont regroupées dans un accord de consortium pour développer YHNOVA en moins d’un an :

  • L’Université de Nantes
  • Le CNRS
  • Bouygues Construction
  • Lafarge
  • Careterro Meyer
  • BA System Robotique
  • Le CSTB
  • Nantes Métropole
  • Ouest Valorisation
  • La Caisse des Dépôts
  • Nantes Métropole Habitat

Ce partenariat, mis en place dès l’origine, a permis une conduite de projet scientifique, technique, architecturale et juridique pour aboutir aux brevets et aux certifications, indispensables à la réalisation du chantier et à l’obtention des assurances permettant l’habitabilité de la maison.

Comment appréhender les difficultés lorsque qu’on utilise un robot sur un chantier ?  

La réalisation d’un prototype consiste en permanence à surmonter de nombreux problèmes inconnus avant les essais... Au-delà des questions techniques de déploiement d’un robot poly-articulé sur un chantier, c’est la conception en BIM, maquette numérique paramétrique 3D qui contient des données intelligentes et structurées, qui a permis de modéliser le chemin du robot et donc d’éviter quelques contrariétés.

2 mois après l’inauguration, quels résultats ?

La maison a été réalisée. Elle est habitable, ce qui est déjà une victoire. Nous avons un retour d’expérience très récent qui fait ressortir des points très positifs sur le délai de réalisation  (54 heures pour 165 m² d’élévation de murs, isolés intérieur et extérieur). Ce procédé robotique permet une souplesse d’exécution notamment des murs courbes. Il offre un confort acoustique de chantier et une économie de matériaux : pas de déchets ! L’isolation permet également une réduction de consommation d’énergie de 30% (indicateur RT 2012).

Quel avenir pour l’habitat social construit par un robot-imprimante 3D ?

Les pistes de recherche s’orientent vers la capacité à développer des constructions en hauteur et également imprimer avec des matériaux bio-sourcés.

Les avantages de ce type de construction sont multiples (réduction des troubles musculo-squelettiques des ouvriers, pas de dépendance aux conditions météorologiques, amélioration des performances énergétiques de la construction, réduction de l’empreinte écologique). Espérons que la Maison Yhnova soit la première d’une longue série.